…Dans la série ici c’est trop bien ça va être dur de partir mais faut quand même aller voir plus loin, voyager au Brésil reste pour les Milav jusqu’à ce jour une série de parcours plus ou moins longs amplement  récompensés au niveau des bivouacs qui ont pour la plupart débouché sur de magnifiques découvertes souvent assorties de chaleureuses rencontres…Notre dernière étape dans l’état du Ceará a été jalonnée de contrastes au niveau des paysages entre sertão et littoral.
  • Le Sertão:  est l'une des quatre sous-régions du Nordeste du Brésil , dont la plus grande est située dans la zone territoriale. Il s'étend à travers les états d’ Alagoas , de Bahia , de Ceará , de Parnaíba , de Pernambuco , de Piauí , du Rio grande do Norte et de Sergipe . Il comprend les zones dominées par le climat tropical semi-aride (chaud et sec),  présentant des températures moyennes élevées comprises entre 25 ° C et 30 ° C et deux saisons bien définies: une saison pluvieuse et une saison sèche . Les pluies ne se concentrent que trois ou quatre mois par an. La savane-esthétique , appelée au Brésil de caatinga , est la végétation prédominante du sertão. Les habitants du Ceará disent que les seuls arbres qui poussent dans cette région aride au sol sablonneux sont le Cajueiro (arbre à cajou) et le Palmier-Carnauba, palmier à cire, ils sont tous deux en effet omniprésents.
  • Le littoral: au pays des plages sublimes, le Ceará vole sans conteste la vedette; sur près de 600km petites baies isolées bordées de palmiers alternent avec d’immenses étendues de sable où s’écrasent les déferlantes. Des plages urbaines ultra-animées de Fortaleza à la branchée
    Jericoacoara et aux minuscules villages de pêcheurs où les gens naviguent encore sur des Jangadas (bateaux de pêche à voile triangulaire), les plaisirs sont variés…Une grande partie du littoral est adossée à d’impressionnantes dunes de sable blanc qui peuvent être de bons spots de parapente. Quant aux vagues et au vent, ils font le bonheur des adeptes du surf, de la planche à voile et surtout du Kite. 
Comment dans dans un tel contexte imaginer un retour en France dans le froid et la grisaille sans penser que cela n’est pas le choix le plus judicieux!
Notre visa de 3 mois s’achève à nouveau et il n’est pas question de parcourir des milliers de Km pour sortir du pays avec le véhicule, alors il nous attendra à Fortaleza pour nous amener toujours plus à notre retour à la période des fameux carnavals Brésiliens.

P1040855