Bonjour amis blogueurs, depuis la traversée de l’amazonas les temps forts se succèdent, ne nous laissant que peu de répits avant de passer d’un décor de rêve à un autre!
-Parc national des Lençoís Maranhenses
Le parc a une superficie de 1 550 km2 et est situé au nord-est du Maranhāo à environ 270 km de Sāo Luis. Le parc comprend un ensemble de dunes et de lagunes interdunaires.
-Jericoacoara
Jusqu'à 1985, Jericoacoara était un simple village de pêcheurs caché au sein d'immenses dunes en incessants déplacements, entre océan et lagune. Depuis cette date, le tourisme s'est développé.
Le Washington Post a classé en 1994 Jericoacoara comme faisant partie des dix plus belles plages du monde.
Situé à 300 km de Fortaleza et de son aéroport international, le village reste difficile d'accès (pas de route goudronnée) et la région a été transformée en parc naturel en 2002.
Depuis 2011, la circulation est interdite dans le village pour les voitures qui ne sont pas du village. Pour les voitures de l’extérieur il y a un parking payant à l'entrée du village.
La région attire des touristes du monde entier pour la pratique du Kitesurf grâce aux alizés, les puissants vents locaux qui soufflent en permanence notamment sur les 2 spots, Prea à l’est et Guriu à l’ouest. 
Le contraste entre la beauté sauvage des paysages et la sophistication du village aux vives allures d’un Ibiza à la Brésilienne est assez surprenant!! 
Les conditions climatiques de la région, et notamment son aridité, rendent difficiles les cultures à l'intérieur des terres (dans la région du Sertão) et ont longtemps entraîné un exode rural massif. Cette tendance s'est cependant largement réduite, voire inversée localement, ces dernières années. 
   Le Nordeste fut d'abord habité par les hommes de la préhistoire, ensuite par les Indiens qui, avant la colonisation, ont aidé les Européens à extraire le bois de Pernambouc (pau-brasil) en échange, par troc, d'épices amenées par ces derniers. Durant la période de la colonisation, ils furent éliminés, au cours de constantes batailles contre les maîtres de plantation.
Ce fut sur le littoral nordestin que débuta la première activité économique du pays, l'extraction du bois-brésil. Des pays comme la france, qui avaient été exclus du Traité de Tordesillas, menèrent de constantes attaques au littoral dans le but de s'approprier ce bois précieux.
Cette région fut également le lieu d'une économie agraire tournée vers l'exportation.
Du fait que la première capitale portugaise du Brésil était située dans l'État de Bahia, le Nordeste reste considéré, dans l’imaginaire national brésilien, comme étant le lieu de construction du pouvoir impérial.