…Depuis 40 jours maintenant dans le pays dont plus de la moitié au dessus de 3000m nous voilà  acclimatés à la haute altitude. Les thés de Coca fumant toujours prêts dans les thermos font désormais partie des réflexes pour tenter de parer aux divers inconvénients du mal des montagnes…c’est bon et semble fonctionner ! 
Les ravitaillements sur les marchés paysans sont de grands moments, toutes les productions locales y font étalage pour venir nourrir notre curiosité avant de faire le régal de nos papilles. Lorsqu’il s’agit du marché local du Dimanche, c’est alors une symphonie de couleurs qui s’offre à nos yeux  avec les tenues des belles endimanchées; l’émulation liée à la joie de la sortie en famille crée ce contexte chaleureux qui vient réactiver ces souvenirs d’enfance restés diffus dans nos mémoires.
   La traversée du parc Huascaran a justifié la multitude de: qui de dos d’âne, nids de poule, bords de piste effondrés mettraient le plus à mal notre constance dans ce parcours hautement montagneux lorsque dès l’entrée dans ces espaces protégés plus qu’ébahis comm on dit chez nous, c’est ‘’estabanis ‘’ que nous nous sommes trouvés… par autant de beauté.
   Quant aux diverses courses en montagne qui à chaque pas demandent de se modérer dans l’effort tant inspirer devient plus difficile, elles ont su nous rappeler que rien ne vient sans peine avec à la clé un inexplicable sentiment de grand bonheur tant les visions dépassent nos espérances!
   Cette splendide région, haut lieu de l’Andinisme a connu en la commune de Yungay en 1970 une immense tragédie lorsque  suite à une secousse d’une magnitude de 8 sur l’échelle de Rchter un pan entier de la face Nord du Mont Huascaran s’est détacha entraînant selon les estimations 50 millions de m3 de rocher glace et neige dévalant les flancs de la montagne sur 15km à une vitesse de 280 à335 km/h ensevelissant Yungay et la quasi totalité de ses habitants. En 3 minutes la ville entière avait disparue.
   Un nouvel heureux hasard nous a ensuite conduits par un beau Dimanche ensoleillé à Huanuco Pampa site archéologique situé sur le chemin de l’inca (Khapaq Ñan) aux allures de plaines Mongoles. La tradition veut que durant la semaine Sainte tous les cavaliers aguerris du coin s’affrontent lors de courses duelles, les paris sont alors lancés à savoir qui sera le gagnant …
    Lorsqu’après cette échappée au beau milieu des géants de pierre entre bourgades reculées aux conditions de vie extrêmement besogneuses, et une faune et flore endémiques étonnantes (comme la Puya Raimondi) nous sommes arrivés à Lima la capitale le choc  de la différence de contexte a été tel que nous nous sommes presque demandé s’il s’agissait du même pays  et de la même culture…