A la veille de notre retour annuel en France, nous faisons notre dernière publication d’une part de notre séjour au Panamá, mais aussi de notre périple de 7 mois à travers l’Amérique centrale.
Ces dernières semaines auront étés très contrastées : entre la découverte du canal (en immersion dans l’aspect technologique), la visite dans la communauté Embéra (une des ethnies composant la population du pays ), et l’exploration de la capitale où nous aurons séjourné au total un peu plus de 2 semaines. 
Notre véhicule nous attendra en lieu sûr à la douane de David où nous avons dû le laisser en dépôt pour raison administrative en lien avec son permis d’importation provisoire. 
Notre bivouac principal sur le parking du Yatch club à Balboa nous aura permis de rencontrer bon nombre d’autres overlanders et d’échanger en trinquant au plaisir d’être ensemble…et certains se reconnaîtront instantanément..!!!
   Le blog restera donc silencieux jusqu’à l’automne, jusqu’à notre retour pour cette fois aborder la 3ème partie de ce grand continent: l’Amérique du Sud.
Panama City
——————
D’une population de 1 600 000 habitants, la ville de Panama est située sur la côte Pacifique du Panama, et connaît un climat équatorial avec une saison humide qui s'étend de mai à décembre, et une saison sèche de janvier à avril. Cette ville offre une grande diversité architecturale, et présente le grand avantage d’avoir un poumon vert en son centre: le parc métropolitain naturel ou cerro Ancon, duquel on bénéficie d’une superbe vue à 360 degrés du centre et de ses environs.
Depuis peu, un métro, un viaduc maritime, ainsi qu’une piste cyclable de 
3,5 km doublée d’un sentier pédestre aménagée le long de la baie font partie du décor de la ville.
Le canal de Panamà 
—————————-
 Canal maritime, qui traverse l’isthme de Panama en Amérique du Sud, reliant l’océan Pacifique et l’océan Atlantique. Sa construction a été l'un des projets d’ingénierie les plus difficiles jamais entrepris. Son impact sur le commerce maritime a été considérable, puisque les navires n’ont plus eu besoin de faire route par le cap Horn et le passage de Drake, à la pointe australe de l’Amérique du Sud. Un navire allant de New York  à San Francisco par le canal parcourt 9 500 kilomètres, moins de la moitié des 22 500 kilomètres du voyage par le cap Horn.
   La première tentative de construction ne commença qu'en 1880, sous l’impulsion française de Ferdinand de Lesseps, grâce une collecte de fond géante à la bourse de Paris. Après l'échec de cette tentative, le travail fut terminé par les Etats unis, et le canal ouvrit en 1914. La construction des 77 kilomètres du canal a été parsemée de problèmes, des maladies comme le paludisme  et la fièvre jaune, aux glissements de terrain. On estime à 25 000 le nombre d’ouvriers qui périrent pendant la construction.
   Le canal de Panama relie le Golfe de Panama, dans l’océan Pacifique, à la mer des Caraïbes et à l’Atlantique. La forme de l’isthme de Panama, qui serpente, fait que le canal s’étire en fait du sud-est (à partir du Pacifique) au nord-ouest (en direction de l’Atlantique). 
   Pour éviter toute confusion, les autorités du canal classent les transits en deux catégories : direction Nord (du Pacifique vers l’Atlantique) et direction Sud (de l’Atlantique vers le Pacifique).
Bien que rétrocédé au Panama, le canal est toujours considéré comme une voie d’eau intérieure par les États-Unis : il est ainsi prévu dans le traité de rétrocession que les navires battant pavillon américain ont une priorité de passage sur les autres.
Le canal de Panama est, selon l’American Society of Civil Engineers (l’association américaine des ingénieurs en génie civil), la septième merveille du monde moderne.
En 2003, le chiffre d’affaires annuel du canal a dépassé le montant d’un milliard de dollars pour un bénéfice du tiers. Le projet d’élargissement, d’un coût total de huit milliards de dollars, permettant d’accueillir des bâtiments deux fois plus grands que ceux qui transitent aujourd’hui, a été soumis à un référendum des citoyens en 2006. Actuellement, 5 % du commerce maritime mondial passe par le canal de Panama.
   Les droits de passage dans le canal sont décidés par l’Autorité et sont basés sur le type de navire, la taille et le type de cargaison. Ceux-ci ont rapporté en 2006 1,4 milliard de $.