Avec le recul au moment d’embarquer sur le Ferry qui  va nous emmener sur la côte pacifique côté continental du Mexique, nous réalisons que lors de notre descente tout au long de cette envoûtante Péninsule qu’est la Baja California la permanence de quelques éléments : tels les cactus géants, les interminables plages de sable blanc, la « forte présence » de pics aux contours acérés, les grands espaces inoccupés, ainsi que la rigueur d’un climat de type désertique nous ont permis de faire tranquillement la transition entre les Etats Unis et la réalité du Mexique…

  En effet, c’est  plutôt un rythme de vie de type insulaire qui a bercé nos journées au cours de ces 5 dernières semaines: dans les villages de pêcheurs, en foulant des sables voluptueux dans les innombrables baies isolées, ou lors de nos baignades avec pour seuls compagnons les Pélicans faisant des « razées.. » au dessus de nos têtes nous prenant pour de gros poissons.!!!

  En arrivant à la pointe de la péninsule la beauté de Cabo San Lucas s’est ouverte à nos yeux. Lieu où la Mer de Cortès et l’Océan Pacifique se donnent RDV pour hélas depuis deux décennies s’offrir en esclave aux géants des vacances sur mesure et aux VFP (very fortunate persons)…Fort heureusement les Baleines Grises,  Rorquals Bleus, Requins Baleines , Dauphins, Tortues de mer et multitude d’autres espèces marines continuent à élire domicile dans ses eaux. Notre bref passage en ce lieu ne nous a pas laissé le temps de nous informer sur ce qui est fait où reste à faire dans la zone pour la protection environnementale.

   Chemin faisant, ce nouveau périple nous a apporté de bons moments de convivialité ; au détour d’une plage, surgis de leurs camions Christophe et Beatrix, Pascal et Lœtitia n’ont pas manqué de nous rappeler avec leur savoir-vivre naturel qu’il est bon de « Ripailler »…