...En rien semblable aux autres villes Américaines, aux proportions plus mesurées,  une agglomération où enfin l'on ne se sent pas écrasé par les "Gratte-Ciel"... Des nombreuses collines pour la plupart dotées de superbes parcs aux senteurs d'Eucalyptus, l'on se réjouit d'une vue plongeante sur le Pacifique. Dans un environnement aussi favorable où les maisons semblent avoir été délicatement posées en suivant l'ondulation naturelle du paysage, seuls les alignements de voitures le long des rues dénotent dans la palette de multiples couleurs que forment les façades. Un vent de liberté semble flotter sur cette ville, et l'on comprend aisément que le mouvement de la "Beat Generation" ait pu y prendre naissance... Mais trois décennies plus tard, la colocation semble avoir pris le pas sur la vie Communautaire pour faire face aux prix élevés des loyers. Un incroyable dynamisme s'y ressent: autant dans la baie par la fréquentation de sportifs en tous genres, que sur les nombreux marchés de créateurs, ou dans les surprenantes  boutiques où il fait bon s'attarder. Nous nous sommes laissés dire qu'une communauté de 70 000 Français vivait ici, quel délicieux exil.!! Nos bivouacs clandestins dans la baie face au Golden Gate nous ont permis de rencontrer une famille de Française en World-tour en C-C  comme nous,  comme cela avait été le cas précédemment avec "les 4 grains de sel"; un réseau commence à prendre forme pour échanges d'infos et nouvelles...Et en guise de clôture de notre séjour ( un des plus sympas avec N-Y dans une grande ville )nous avons eu le plaisir de retrouver Peter, Kilty et Stephen...rencontrés en France il y a des années, membres d'une fort sympathique famille Américaine.