Hé oui nous sommes toujours sur la route, et notre nouvelle destination étant le Canada, face à l’immensité de ce pays grand 14 fois comme la France, nous avons du faire des choix quant aux itinéraires…Bien entendu outre le désir de nous perdre volontairement au milieu de ces espaces infinis, celui qui primait à notre arrivée était de retrouver   ‘’ les copains d’abord…’’ : les Snowbirds comme les appellent leurs voisins Américains qui souhaitant échapper momentanément à la rudesse de leur climat hivernal, migrent vers des contrées
plus chaudes…En effet c’est en Floride que nos chemins se sont croisés en Décembre dernier avec ces joyeux drilles au tempérament exceptionnel..!
   Après avoir quitté les US  par la frontière naturelle que sont les chutes du Niagara, suivi d’un bref passage à Toronto, c’est donc sur le Québec que toute notre attention s’est focalisée.
   Le Québec à lui tout seul fait trois fois la taille de la France, il n’était donc pas question d’en faire le tour complet..! Alors nous avons suivi les conseils éclairées des copains qui en véritables amoureux de ‘’ Dame nature ‘’ nous ont aidé à poser les bases de notre périple dans leurs contrées. 
  De Lac Mégantic à Ottawa , des haltes toujours très chaleureuses se sont offertes à nous pour retrouver tour à tour ces fameux oiseaux migrateurs rentrés au pays avec le printemps.
   Au milieu de cet itinéraire, nous avons suivi les rives du St Laurent tout autour de la Gaspésie , région pleine de charme aux airs de Bretagne avec toutes les composantes pour la parfaite évasion , un de nos coups de coeur depuis que nous sommes sur la route…
    Puis ce fut la découverte de la ville de Québec inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, une pure merveille au caractère singulier; suivie de celle de Montréal 2ème ville francophone après Paris ayant su concilier les influences du vieux continent et la modernité Nord-Américaine. Nous avons finalement laissé avec regret le Québec derrière nous à Ottawa.
   Ce séjour de 5 semaines nous a permis de retrouver un peu de ‘’chez-nous’’ grâce à l’extrême gentillesse et au sens inné de la convivialité des Québécois, ainsi qu’à leur souci constant de préserver notre culture.