Décidément de belles surprises viennent toujours enrichir nos journées; car il faut bien le dire, nous ne sommes pas toujours assidus à la préparation des étapes ou plutôt au contenu de celles-ci. Ainsi notre arrivée à Cincinatti nous a-t-elle forcés à mettre le nez un peu plus qu’à l’accoutumée dans notre  fidèle compagnon de voyage : le Lonely Planet. Non seulement cette ville aux allures modernes nous a autorisés de belles balades à vélo, mais  elle nous a offert la possibilité de visiter le‘’National Underground Railroad Freedom Center’’. Cincinnati était un lieu d’étape important de l’Underground Railroad, réseau clandestin qui permettait aux fugitifs noirs des Etats esclavagistes de rejoindre le Nord des Etats Unis ou le Canada. Il ne va pas sans dire que cette visite fut à la fois très émouvante et instructive. Le musée des enseignes nous a également ramenés  à l’imaginaire de notre enfance avec toutes les représentations que nous avions de « l’Amérique ».
   En ce qui concerne Détroit appelée Motown (motortown) longtemps restée capitale de l’industrie automobile Américaine, et connue aussi pour sa célèbre compagnie de disques’’Motown Records’’;
cette étape quasi obligée pour la Copilote a permis de mettre des images sur bien des rêves d’enfance… Papa Conduzorgues y ayant decliné une offre d’emploi dans les années 50 !
Détroit est une ville qu’on peut qualifier de contrastes, entre l’extrême modernité du 
Renaissance-Center (siège de General Motors) et le total délabrement de nombreuses bâtisses laissées à l’abandon depuis plus de 30ans. Voir ainsi une mégapole ayant contenue 2 millions d’habitants et n’en comptant plus aujourd’hui que 700 000 après avoir été déclarée en faillite l’été dernier laisse une impression étrange , comme si tous ces habitants avaient fuit un danger imminent! 
 Ironie du sort tous ces espaces vacants: devantures, pans d’immeubles, voire rues entières  sont devenues le royaume des Graffeurs, et du Street Art comme en témoigne le Heidelberg Project…
Le rock Alternatif place à nouveau Détroit sur la scène musicale, nous avons donc choisi en fond sonore pour notre Vidéo’’Charivari’’ des Dirtbombs Groupe local.